World’s End Club Deluxe : survivrez-vous au parc d’attractions ?

World’s End Club Deluxe est un jeu d’aventure sous forme de jeu de plateforme et de visual Novel développé par NIS America. Vous incarnez une bande d’adolescents au Japon partant en voyage scolaire. Malheureusement, un astéroïde vient frapper la Terre et vous vous réveillez dans une sorte de parc aquatique sous-marin. Votre but est simple : sortir de ce parc d’attractions meurtrier et retrouver votre famille. Vous êtes malgré tout dans un jeu de survie dans lequel vous allez devoir prendre des décisions qui mettront en péril vos amitiés. Vos choix auront un impact sur le scénario principal.

World's End Club Deluxe

Des pouvoirs et des histoires différentes

Durant l’aventure vous pouvez diriger plusieurs enfants qui ont chacun une capacité spéciale. Vous pouvez débloquer lors du jeu des scénarios spécialement prévus pour chacun des enfants.

World's End Club Deluxe

Les plus et les moins de World’s End Club

Les plus de World’s End Club

  • L’histoire et les interactions entre les personnages sont bien construites et avec des rebondissements
  • Un titre coloré et punk plutôt sympa
  • La bande-son est de qualité et bien rythmée avec l’intrigue
  • Les personnages sont attachants et différents
  • La direction artistique et l’animation sont soignées
  • Les décors sont variés et détaillés
  • La version Deluxe offre un petit livre qui nous présente les personnages

gameplay

Les moins de World’s End Club

  • Les phases d’actions sont répétitives
  • Les dialogues sont parfois très très longs
  • La durée de vie du jeu est un peu courte
  • Les personnages sont un peu niais par moment

En résumé, nous avons bien apprécié le jeu. Les graphismes, la bande-son et le scénario sont soignés. Cependant, nous savons que le gameplay de World’s End Club peut être clivant. À noter que nous trouvons quelques phases de dialogue sont longues et que la durée de vie du jeu est un peu courte.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à lire celui sur Opération Tango ou ceux du blog jeux vidéo.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*