Maneater : Un RPG mordant, marrant et loufoque avec des réquins

Maneater est un RPG développé par Tripwire Interactive. Vous incarnez un requin qui veut se venger de Pete l’écailleur qui a tué sa mère lorsqu’il était petit. Pete cherche lui aussi à se venger des requins qui ont tué son père.

maneater

Baby requin deviendra grand et sanglant

Vous devez faire évoluer votre requin de baby shark (pas cette magnifique musique svp) à un beau et fort mastodonte des mers. Dans ce monde ouvert composé de 8 zones, chaque zone dispose de quêtes principales, secondaires et d’objets à récupérer. Pour avoir accès d’une zone à une autre, vous devez compléter un certain nombre d’objectifs. Comme un bon RPG, vous devez équiper votre requin et le faire évoluer grâce à un système d’expérience. Lors de votre aventure, un commentateur/narrateur se fera le plaisir de commenter tous vos gestes à la manière d’un reportage animalier.

maneater

Les plus et les moins de Maneater

Les plus de Maneater

  • Le narrateur/commentateur est vraiment très très drôle
  • Les graphismes et les animations sont réussis (cycle jour/nuit, cicatrices réalistes)
  • L’ambiance de jeu est agréable et déroutante
  • Le jeu est vraiment jouissif en nous permettant de nous défouler sur de pauvres baigneurs
  • La difficulté moyenne du jeu
  • Beaucoup de modifications disponibles pour la customisation du requin
  • La maniabilité du jeu est bonne, pas mal d’actions disponibles en combat
  • Le monde ouvert est assez grand avec des décors variés et de petites zones secrètes

inventaire

Les moins de Maneater

  • Les quêtes principales et secondaires sont répétitives
  • Le gameplay est lui aussi répétitif, on ne fait que tuer, tuer et tuer
  • La caméra est capricieuse lors des combats
  • Quelques ralentissements gâche un poil le plaisir de jeu

Pour conclure, la rédaction à bien apprécié ce jeu. Les graphismes sont sympas, l’ambiance des années 80 est réussie et le commentateur est très drôle. Le jeu est vraiment très addictif. Cependant après quelques heures de missions et l’effet jouissif (de la destruction ahah) en début de partie, l’opus devient vite redondant et répétitif.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à lire celui sur Shin Megami Tensei 3 ou ceux du blog jeux vidéo.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*