La dame du lac : le septième et dernier tome de la saga du sorceleur

Jeu des différences

La dame du lac est le septième et dernier tome de la saga du sorceleur. Nos trois personnages principaux sont toujours séparés. Yennefer est mal en point et se retrouve prisonnière dans un endroit mystérieux. Geralt quant à lui prend du bon temps dans la principauté de Toussaint. Plus ou moins retenu par la magie et les charmes de la sorcière Fringilla Vigo. Ciri, suite à son passage dans la tour de l’hirondelle se retrouve piégée dans un univers parallèle. Sa seule façon d’en sortir ? Donner naissance à l’enfant du roi des Aulnes.

la dame du lac

The Witcher tome 7 : la dame du lac

Dans ce tome du sorceleur, vous allez voyager. L’auteur nous plonge dans la peau de personnages ayant vécu à des périodes différentes. En plus de cela, on suit les aventures de Ciri voyageant entre les dimensions et les époques. La puissance du récit va surtout apparaître lorsque Ciri sera prête à rejoindre son propre univers. Tout va alors être chamboulé. Les personnages comme les lecteurs vont passer par toutes les émotions possibles jusqu’au climax qui en laissera plus d’un au tapis. Au programme : de la torture, de la xénophobie, des pleurs, de l’aventure, des moments épiques, de l’amour, des sacrifices, et bien plus encore pour que la destinée reliant Geralt et Ciri soit accomplie.

Mon avis sur ce tome du sorceleur

la dame du lac

La dame du lac est un roman spécial. Ce septième tome mélange beaucoup de choses au fil de ses chapitres et il n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Entre les univers parallèles, les temporalités et les relations avec les légendes arthuriennes, il faut être accroché pour ne pas perdre le fil. Ceci dit, la fin des aventures de Yennefer, Gerald et Ciri est aussi passionnante qu’originale. Mais elle peut être aussi décevante pour certains. Personnellement, j’ai apprécié, même si j’ai dû lire une deuxième fois le tome pour bien tout comprendre.

Andrzej Sapkowski clôt sa saga du sorceleur comme il se doit. En effet, il propose une vraie fin pour chacun de ses personnages. Nul doute que la fin va vous bouleverser. Malgré tout, il reste de l’amour même dans la douleur, après avoir tout perdu on peut se reconstruire et même un monde pourri jusqu’à la moelle par la xénophobie peut renaître de ses cendres et rêver d’espoir.

La dame du lac est donc une belle fin pour l’aventure de The Witcher. Vous retrouverez la saga du sorceleur aux éditions bragelonne.

Si cette article vous a plu, n’hésitez pas à lire celui sur la tour de l’hirondelle ou aller en découvrir davantage sur la saga du sorceleur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*