Rogue One – A Star Wars Story [Critique] SPOILERS ALERT

Rogue One a Star Wars Story est un film réalisé par Gareth Edwards avec Felicity Jones, Forest Whitaker, Ben mendelsohn.

Synopsis : Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires. Ils vont pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire. (Source : Allocine)

La critique contient de nombreux spoilers !!!!!!!!!!!!

Avis Fayous : Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine, la saga appartenait encore à son créateur jusqu’à ce que lui-même Georges Lucas vende son bébé à Disney.  Disney qui a déjà racheté Marvel pour en faire une usine à fric. Mais revenons à nos Ewoks, Gareth Edwards réalise ce spin off Star Wars. On lui doit le nouveau Godzilla qui pour moi est très beau mais peu intéressant. Rogue One est très beau mais peu intéressant.

Pourquoi alors que l’on sait pertinemment que les personnages vont mourir (puisqu’ils ne sont pas dans les épisodes suivants) ils n’ont pas mis le paquet dans leur écriture. Au bout d’un moment dans un film, quand tu es plus triste pour la mort d’un droïde que pour les personnages, c’est embêtant. Alors c’est peut-être à cause du jeu d’acteurs (ou de la direction d’acteurs) mais les personnages ne sont pas intéressants. Ils sont beaucoup trop lisses et leurs réactions beaucoup trop prévisibles. J’ai retenu ici trois exemples, mais il y en a beaucoup d’autres.

3 exemples de scènes foireuses :

  • Déjà, je ne comprends pas pourquoi les rebelles ne peuvent pas attaquer la base de Saw Gerrera incarné par Forest Whitaker qui n’a pas l’air vraiment protégée. Alors qu’ils n’hésitent pas à bombarder une planète pleine de soldats de l’empire. Mais surtout scène ridicule, pourquoi Saw Gerrera se laisse tuer par l’explosion alors qu’il aurait pu continuer à aider le groupe. (raccourci de scénario ??)
  • La scène ans laquelle le père de Jyn meurt (qui n’est pas du tout forte au passage). La scène aurait été bien plus fracassante si Cassian l’avait tué d’un coup de sniper avant qu’elle ait eu le temps de lui parler. Et non, on a le droit ici à du bon kikou. Le pseudo-méchant (on n’y a pas cru une seconde) devient gentil après tous les trucs sales qu’il a dû faire pour la rébellion. Pire encore on a le droit a des retrouvailles bidons entre Jyn et son père. Le pire dans tout ça c’est qu’elle n’en veut quasiment pas à la rébellion d’avoir assassiné son père.
  • Et voici l’apothéose de la scène à chier. Sur le ponton vers la fin du film, quand Jyn doit activer l’antenne. On ne s’y attendait absolument pas, tellement improbable, mais le méchant débarque et lui annonce qu’il va la tuer. Bien sûr il préfère discuter juste assez longtemps pour que Cassian se réveille d’une chute de gros chanceux (en tombant sur la seule plateforme de la salle) et s’en sort sans égratignure. Stop Stop Stop avec ce genre de scène vu et revu et revu 2000 fois.

Le film est globalement beaucoup trop long pour ce qu’il raconte, il me tardait par moment que la fin arrive. Et je n’ai pas parlé des personnages secondaires pas intéressant pour un sou. Un asiatique aveugle qui fait du Bo-Jutsu, sérieux ???

Un peu de positif

Après le film n’a pas que du négatif. L’aspect visuel est très bien maîtrisé, on se sent clairement dans un Star Wars. Les clins d’œil aux autres films sont très bien emmenés. Les scènes d’actions sont époustouflantes, mais ça ne suffit pas à combler les lacunes du scénario. Quand je vois des critiques comme « Rogue One: le meilleur Star Wars depuis… toujours! » de l’Express j’ai peur pour l’avenir de la presse. Bref pour partir sur une note positive, les méchants sont excellents. La guerre psychologique entre Krennic et l’autre « général? » pour diriger les opérations et la force pure de Dark Vador est très réussie.

Le bébé de Georges est peut-être lui aussi devenu une machine à fric.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*