La belle et la bête [Critique]

La belle et la bête est une adaptation du dessin animé éponyme réalisé par Bill Condon avec Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans, etc.

critique la belle et la bête

Synopsis : Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction. (Source : Allociné)

La belle et la bête est plus une comédie musicale que La La Land

Étant un fan des dessins animés d’antan, la belle et la bête n’a jamais un de mes favoris. Mais étant amoureux de la belle Emma j’étais obligé d’aller le voir. On parlera de sa performance de Belle un peu plus loin d’ailleurs. Quelle fût ma surprise même venant d’un Disney de me retrouver non pas devant un film, mais devant une comédie musicale. Ça chante tout le temps, encore plus que dans La La Land… Bon, les chansons sont réussies mais passé les chansons connues certaines sont un peu longues (notamment celle du repas). Après tout le casting chante merveilleusement bien et chapeau pour l’interprétation de Ewan McGregor avec un excellent accent français.

Emma Watson dans le rôle de Belle, certes elle est très belle, mais je la trouve un poil trop froide pour jouer l’innocente et rayonnante belle même si sa performance reste quand même plus que respectable. Luke Evans et Josh Gad sont eux parfaits dans leurs rôles.

Belle la michto de Disney

danse belle et la bête

J’ai toujours eu du mal avec la belle et la bête parce que le concept de « l’habit ne fait pas le moine » ou « la beauté est intérieure » ne marche pas vraiment lorsque la bête possède quand même plein de choses qui font rêver (contrairement à Quasimodo par exemple). D’autant plus ici parce que les personnages répètent sans cesse à Belle que la malédiction peut être rompue. Du coup, c’est plus facile de faire rêver une femme avec un grand château, un téléporteur et une immense bibliothèque, sans parler de toute la magie qui fait des trucs vraiment stylés.

Bref ce la belle et la bête ne prend aucun risque et est quasiment un copié collé de l’original, mais c’est beau… Si on se laisse emporter par le monde féerique que nous proposent les décorateurs, les costumiers et toute l’équipe du film, on passe quand même un bon moment.

note la belle et la bête

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*