Critique express : Dunkerque et The Circle

Voici la critique de deux films que j’ai vus récemment, Dunkerque et The Circle.

Dunkerque de Christopher Nolan avec Harry Styles, Tom Hardy et Cillian Murphy

Synopsis : Au début de la Seconde Guerre mondiale, en mai 1940, environ 400 000 soldats britanniques, canadiens, français et belges se retrouvent encerclés par les troupes allemandes dans la poche de Dunkerque. L’Opération Dynamo est mise en place pour évacuer le Corps expéditionnaire britannique (CEB) vers l’Angleterre. L’histoire s’intéresse aux destins croisés des soldats, pilotes, marins et civils anglais durant l’Opération Dynamo. Alors que le CEB est évacué par le port et les plages de Dunkerque, trois soldats britanniques, avec un peu d’ingéniosité et de chance, arrivent à embarquer sous les bombardements. Un périple bien plus grand les attend : la traversée du détroit du Pas de Calais. (Source : Wikipedia)

Christopher Nolan s’essaie pour la première fois au genre du film historique, il a décidé de nous montrer la bataille de Dunkerque de trois points de vues, le ciel, la terre et la mer. Nolan aime le réaliste et le factuel et le rend merveilleusement bien à la caméra. Le montage est l’utilisation de la musique d’Hanz Zimmer rend les scènes intenses et stressantes nous faisant ressentir la même chose que ces pauvres soldats condamnés à attendre des secours. Le problème du film est surtout que les personnages sont très peu développés, on ne sait rien sur eux, il est donc plutôt très compliqué de s’attacher à eux. On a donc plutôt l’impression d’être face à un documentaire à gros budget ou bien à un clip d’Hanz Zimmer plutôt qu’à un film avec un scénario. Malgré ça, je vous conseille chaudement ce film et surtout d’aller le voir au cinéma, l’impact sera bien moins grand dans votre salon.

dunkerque

The Circle de James Ponsoldt avec Tom Hanks, Emma Watson et John Boyega

Synopsis : Mae Holland est engagée dans le groupe de services technologiques le plus important au monde, appelé Le Cercle. Elle est bientôt encouragée par le créateur, Eamon Bailey, à participer à une expérience où ses choix auront une influence significative sur la vie privée de ses proches et leur liberté individuelle. (Source : Wikipedia)

On le sait tous, la technologie et les réseaux sociaux mettent peu à peu notre vie privée à mal. Le film veut nous le démontrer probablement pour nous faire réagir, mais ne parvient seulement qu’à effleurer notre vigilance. Le problème est que les personnages sont bien trop clichés pour nous faire rentrer dans le film (la fille révolutionnaire qui a besoin d’argent pour soigner ses parents, les patrons de la boîte qui sont diabolisés et je ne parle même pas du copain créateur qui déteste la technologie). Le film est plutôt lent, mais possède tout de même de bonnes idées. Ma note est surtout justifiée par la fin vraiment bâclée qui nous fait nous demander à quoi donc a servi ce film ? Dans le genre, tournez vous plutôt vers un épisode de Black Mirror.

the circle

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*