Critique Comics Street Fighter II Tome 1 : La voie du guerrier

Critique Street Fighter II

Le jeu de combat le plus célèbre de tous les temps arrive en version comics chez Urban Comics. Voici la critique du tome 1 de Street Fighter II : La voie du guerrier.

Critique Comics Street Fighter II

Après la mise en place dans la série Street Fighter (2 tomes disponibles) des intrigues de Ryu, Chun-Li, Guile, Cammy, explorant l’ère Alpha de la série, la série Street Fighter II ouvre une nouvelle période qui amènera les protagonistes à s’affronter lors d’un deuxième tournoi international à l’initiative du leader de Shadaloo : M.Bison !

Synopsis : Cammy, récemment libérée de l’emprise de M. Bison, réapprend le quotidien au sein de l’escadron Delta Red, tandis que Chun-Li, sur les traces des triades de Honk-Kong rencontre la star des films d’action Fei-Long. Alors qu’à Las Vegas, Ken et Eliza sont occupés à préparer leur mariage, Vega et Balrog saisissent leur chance pour se venger des deux disciples de Gouken en les provoquant en plein banquet. En coulisses, les scientifiques de Shadaloo s’activent pour ressusciter ce qu’il reste de l’organisation… (Source : Urban Comics)

Critique Comics Street Fighter II

Critique Comics Street Fighter II

Quel plaisir, vraiment quel plaisir de retrouver les héros de notre enfance avec un histoire et des personnalités plus élaborées que quelques pixels. Ce premier tome La voie du guerrier reprend la plupart des personnages jouables de la versions Snes et les met en scène dans de sublimes dessins.

De puissants personnages en quête de perfection

Critique Comics Street Fighter II

Chaque personnage que ce soit pour une vengeance, pour gagner un tournoi ou pour sa liberté est dans ce premier tome du comics Street Fighter II en quête de la perfection. Certains passent par l’acharnement à l’entraînement, d’autres écoutent des mentors les attirants du côté clair comme obscur de la force pour puiser leurs ressources.

Un récit un peu brouillon

Le problème lorsque l’on a de nombreux personnages, c’est qu’il faut parvenir à tous les développer dans un simple tome. Sauf que le passage constant de l’un à l’autre peut parfois être assez brouillon. Malgré tout le scénariste et le dessinateur ont réussi à écrire une histoire cohérente dans laquelle notamment grâce aux proportions des personnages et aux détails la puissance des personnages y est bien retranscrite.

À tous les nostalgiques qui sommeillent en vous, ce premier tome du comics Street Fighter II ne vous décevra pas.

8/10

Vous pouvez également retrouver nos dernières critiques Dc Univers Rebirth : Le Badge et Le Caïd – L’ambivalence d’un homme détermine.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*